Mardi 27 juin 2017

L'Unité d'Accueil et de Crise de l'Adolescent du CH Rives de Seine et l'association Epilog (pour les Soins Palliatifs) primées par la Fondation l'Oréal et le CODES.

Prix de la première chance

 

LE PROJET DE L'UNITÉ D'ACCUEIL ET DE CRISE DE L'ADOLESCENT (UACA)

LA STRUCTURE

L’UACA du Centre Hospitalier Rives de Seine est composée de 5 lits et propose des soins médico-psychologiques pour les adolescents en souffrance psychique, au sein du service de pédiatrie.

 

L'approche thérapeutique assurée par une équipe pluri-disciplinaire intègre les aspects somatiques, psychiques et sociaux des situations rencontrées. Environ 145 adolescents âgés de 11 à 18 ans sont accueillis chaque année à l'UACA. L'âge moyen est de 15 ans avec 80% de filles et 20% de garçons. Les durées moyennes d'hospitalisation sont d'une dizaine de jours.

 

LES BÉNÉFICIAIRES DES SOINS DE BEAUTÉ ET DE BIEN-ÊTRE

Les adolescents concernés sont hospitalisés pour des motifs comme l’alcoolisation aiguë, crise suicidaire, tentative de suicide, des symptômes d'allure dépressive (repli, troubles du sommeil, absentéisme scolaire voire une déscolarisation complète, etc.), des troubles du comportement alimentaire, scarifications, des somatisations répétées et invalidantes, etc.

 

Très souvent l'équipe de soin est confrontée aux questionnements des adolescents autour de leur corps en pleine transformation pubertaire et beaucoup d'entre eux ont une mauvaise image corporelle. Les problématiques fréquemment rencontrées sont l’appropriation des changements corporels et psychiques (complexes, dépréciation, dysmorphophobie, problème d'hygiène, acné), l’utilisation du corps comme moyen d’expression identitaire et/ou de leur souffrance (tatouages et piercing, tenues vestimentaires, maquillage, scarifications, brûlures).

 

145 adolescents bénéficieront de soins de beauté et de bien-être.

 

LE PROJET

La socio-esthéticienne CODES interviendrait une demi-journée semaine :

- Une heure pour "l'Atelier Bien être" qui se déroulera dans un espace dédié aux ateliers et sera animé en binôme avec un soignant (infirmière référente ou auxiliaire puéricultrice).

- Une participation à la synthèse hebdomadaire de l'unité qui réunit toute l'équipe pour échanger sur les situations et le projet de soin de chaque adolescent hospitalisé.

- Un temps de consultation individuelle qui se déroulera dans un bureau de consultation dédié

 

LES BIENFAITS ATTENDUS DES SOINS DE BEAUTÉ ET DE BIEN-ÊTRE

Les adolescents hospitalisés à l'UACA ont très souvent une image négative de leur corps qui favorise le développement de difficultés somatiques et psychiques ou révèle des troubles psychiatriques. La satisfaction d'une personne à l'égard de son corps influence beaucoup son sentiment global d'estime de soi et de confiance soi.

 

Les séances de socio-esthétique, individuelles ou en groupe aideront à :

- Promouvoir une image positive du corps pour favoriser l'acceptation, le respect, la protection de leur corps et renforcer leur estime et leur confiance en soi.

- Accompagner le processus vers le mieux-être et leur investissement dans leurs soins.

 

LE PROJET DE L'UNITÉ DE SOINS PALLIATIFS

(ASSOCIATION EPILOG)

LA STRUCTURE

Epilog est une association Loi 1901 créée en 2011 qui aide l’Unité de Soins Palliatifs du CH Rives de Seine (site hospitalier de Puteaux), dont la file active est de 250 personnes par an.

 

LES BÉNÉFICIAIRES DES SOINS DE BEAUTÉ ET DE BIEN-ÊTRE

Les patients (plus de 15 ans) sont en phase palliative de leur maladie (cancers, maladies neurodégénératives, polypathologies, etc.). Ils n'ont pas ou peu eu accès à une approche corporelle dans leur parcours de soin bien souvent très lourd. Ils arrivent souvent après un long parcours médical laissant peu de place à autre chose dans leur vie que la maladie et ses symptômes. Ces personnes en fin de vie sont pour la plupart dans des situations dites complexes nécessitant un accompagnement pluridisciplinaire :

- Douleurs rebelles

- Soins lourds

- Contexte psychosocial particulier (enfants en bas âges, précarité, isolement…)

 

160 patients pourront bénéficier des soins de beauté et de bien-être en un an.

 

LE PROJET

Une socio-esthéticienne CODES interviendra une demi-journée par semaine. Elle sera intégrée à l’équipe pluridisciplinaire et participera aux réunions (staff). Les soignants identifieront les patients à prendre en charge par la socio-esthéticienne, donneront des indications utiles ; et la socio-esthéticienne fera un retour à l’équipe. Ses soins s’adresseront aux femmes et aux hommes hospitalisés dans le service.

 

LES BIENFAITS ATTENDUS DES SOINS DE BEAUTÉ ET DE BIEN-ÊTRE

Les soins de beauté et de bien-être s’inscrivent dans la mission que s’est donnée l’équipe médicale et soignante : redonner aux patients un sentiment de mieux-être, améliorer l'image qu'ils ont d'eux même, afin qu’ils puissent se sentir pleinement vivants dans ce temps de vie compté :

- Redonner une dimension de plaisir au corps qui n’est plus seulement considéré comme porteur de la maladie.

- Offrir un mieux-être physique et psychique, une petite bulle de légèreté.